Lycée Gaudier-Brzeska Lycée des métiers du bâtiment,
            des travaux publics et du géomètre

Chiffres clés

SHON : 144 m²
Surface utile : 117 m²

Besoin en énergie de chauffage (selon l’étude thermique dynamique) :
6 kWh/m²/ an

Besoin en énergie primaire (selon l’étude thermique dynamique) pour le chauffage, la ventilation, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage des locaux (hors
ordinateurs): 38 kWhep/m² espaces chauffés / an

Etanchéité à l'air : inférieure à 0,6 fois le volume de la construction n50 < 0,6 h-1
équivalent à la RT 2005 : valeur Q4 Pa-surf = 0,16 m3/h/m²

Structure pédagogique

salle de formation 19 personnes, zone équipements techniques, accueil et exposition, bureau

Formation visées

Formation initiale du niveau BAC pro au niveau BTS, secteurs :
Energie, Gros œuvre, Construction Bois, Etude et Economie de la Construction, Finition, Génie Civil, Bâtiment

Formation continue destinée aux professionnels du secteur du bâtiment et de l’énergie
Organisme de formation GRETA

Coûts

Coûts des travaux « maison passive » : 269.374,00 € HT

Coûts liés au projet pédagogique :
160.190,50 € HT

Coûts liés aux honoraires (architecte et BET) et 3 blower-door tests:
48.356,45 € HT

Déroulement de l'opération

Concours « Conception – Réalisation » avril – juin 2008
Notification du marché août 2008, rendu APD octobre 2008
Obtention du Permis de Construire avril 2009
Chantier : juin 2009 - décembre 2009

Intervenants

Maître d’ouvrage : Région Centre
Contrôle technique : QUALICONSULT
SPS : APAVE
Etude Thermique dynamique : AMOES
Groupement Conception- Construction
Architecte et mandataire du groupement :
awi - Adelgund WITTE architecte ORLEANS
Entreprises du groupement :
EIFFAGE CONSTRUCTION CENTRE, ORLEANS - Léonard Charpentes, St Viatre et Les charpentes du Gatinais, Villemandeur BET associé à EIFFAGE

Dans le cadre de la politique qu’elle met en œuvre en faveur du développement durable, la Région Centre a décidé de réaliser, sur le site du lycée des Métiers du Bâtiment, des Travaux Publics et du Géomètre Henri Gaudier-Brzeska, des locaux expérimentaux au standard de "maison passive" permettant la formation de la communauté scolaire aux technologies bioclimatiques, ainsi que leur transfert aux professionnels du bâtiment et entre ces derniers.
Le but principal de cet équipement n’est pas de réaliser de hautes performances technologiques mais de démontrer concrètement et rendre mesurable la viabilité et les implications pratiques
et économiques de la construction selon ce principe.

Le bâtiment « Pass-I*Lab »

Ce bâtiment est un outil de transfert de technologie qui a pour vocation l’enseignement de la construction selon des standards de « Maison passive ».
Il sert de passerelle à l’innovation vers les futurs professionnels du bâtiment.
En réponse au concours de conception-réalisation de la Région Centre, le groupement « atelier awi - EIFFAGE Construction Centre - Léonard
Charpentes – Les Charpentes du Gâtinais » a proposé « Pass-I*Lab », un Laboratoire de recherche et de formation qui sert à répondre
à toutes les problématiques liées à la construction à haute performance énergétique.

Le projet prévoit le transfert de technologie de construction dans sa phase chantier et en exploitation. Ce bâtiment « centre de documentation, laboratoire, lieu de formation et d’exposition » permet également de mener des études sur le comportement thermique et hygrométrique de ses parois.
La première partie du bâtiment est composée des surfaces à usage permanent : les fonctions de sas d’entrée, salle d’accueil et d’exposition, bureaux, WC et cuisine y sont assurées.
Cette partie du bâtiment est construite en matériaux « durs » avec vide sanitaire conventionnel en béton, murs extérieurs en maçonnerie monomur et parpaings. Les locaux sanitaires et techniques sontt implantés au coeur de la première partie du bâtiment pour former le « noyau d’énergie » de l’ensemble.
Les bureaux sont implantés sur le côté Nord du bâtiment, à proximité de l’entrée. La lumière naturelle et la vue sur l’accès principal du lycée offrent une source de confort pendant le travail.
La deuxième partie du bâtiment, à usage temporaire, est construite en bois et hébergera la salle de formation.

La façade Sud est structurée par huit pans de murs extérieurs, bénéficiant tous de la même exposition solaire afin d’obtenir des mesures comparables entre les sept technologies constructives initialement demandées. Le huitième emplacement est prévu pour installer un échantillon en construction paille, un matériau de construction actuellement en phase de test dans différents laboratoires.

Maison passive

Particularités du chantier

Démarche environnementale et équipements techniques :

  • Puits Canadien avec prise d’air neuf en inox, des tuyaux DN 200 qualité sanitaire enterrés à 1.20 m
  • Ventilation double flux par une machine compacte de type « 3 en 1 » PAUL 360 DC
    Installation de production d’eau chaude solaire
    Deux type de panneaux solaires thermiques : à tubes sous vide et panneau plan
  • Installation solaire Photovoltaïque DIDATEC, composée de deux panneaux solaires de 185 Wc et un onduleur d'injection du courant sur le réseau EDF
Particularité
  • Une centrale d’acquisition de données des murs et planchers et équipements techniques :
    > 50 sondes de température
    > 2 sondes de température et d'hygrométrie
    > 1 compteur de volume d’eau (production machine 3 en 1)
    > 2 capteurs de vitesse d'air

    des compteurs d’énergie :
    > 6 compteurs électriques et 4 compteurs d'énergie thermique pour effectuer des bilans d’énergie (kWh/an et kWhEP/an) par usage et distinguer la part de consommation liée au fonctionnement du bâtiment et celle nécessaire à la pédagogie.
  • Isolation renforcée de qualité naturelle (laine de bois, laine de chanvre)
  • Utilisation du bois pour 2/3 de la construction (ressource renouvelable + captage CO2)
    Préfabrication des éléments en structure bois : ossature en poutrelle I / planchers en bois massif
  • Choix de matériaux par leur provenance, qualité sanitaire et environnementale :
    bois des filières françaises, cloisonnement en panneaux de paille compressée,
    revêtement de sol linoléum naturel, peinture qualité NF environnement…
  • Protections solaires extérieures par stores à lames
  • Toiture végétalisée
  • Chantier vert

En conception conformément au programme du concours, il a été utilisé de très nombreux choix techniques, tels que :

  • pour l'infrastructure :
    > un plancher béton sur vide sanitaire pour une partie
    > un plancher bois massif sur pilotis métallique pour l'autre partie
  • pour l'élévation du rez-de-chaussée
    >une ossature bois en poutrelles I formant des caissons
    > la brique monomur en terre cuite à fort pouvoir isolant des menuiseries extérieures à triple vitrage
    > 8 murs "test" comme outils pédagogiques :
       - murs maçonnés avec isolation extérieure : brique monomur en terre cuite,    monomur béton cellulaire, parpaings avec isolation extérieure
       - mur rideau bois avec triple vitrage
       - murs en structure bois : ossature bois en poutrelles I, mur bois massif    avec isolation extérieure, mur paille et monomur bois massif. Un refend    intérieur en ossature bois et des cloisons intérieures en paille compressée
  • pour la toiture :
    un plancher bois, support de l'isolation et de l'étanchéité
    une végétalisation en protection de l'étanchéité
    une protection de l'étanchéité en gravillon dans la zone équipements techniques
    un puits de lumière de type solar-tube
  • pour l'isolation
    la ouate de cellulose dans les caissons de l'ossature bois
    la laine de chanvre en doublage intérieur
    la laine de bois en isolant par l'extérieur
    le polystyrène sous la chape flottante et en toiture
Pose des planchers bois massifs préfabriqués

Pose des planchers bois
massifs préfabriqués

Mise en place des capteurs thermiques

Mise en place
des capteurs thermiques

Poutrelles I de l'ossature bois avec isolation en fibre de bois

Poutrelles I de l'ossature
bois avec isolation
en fibre de bois

Isolation extérieure en laine de bois sur monomur brique alvéolaire

Isolation extérieure en laine
de bois sur monomur
brique alvéolaire

Difficultés rencontrées :

La difficulté du chantier a résidé essentiellement dans la mise en oeuvre de la multitude de choix techniques, ramenés à une surface de 117 m² de surface utile, et dans l’objectif d'obtenir la performance d'étanchéité à l'air au standard « maison passive ».

2 tests intermédiaires et 1 test final

Pour assurer la performance au niveau de l’étanchéité, la quantité des garnitures d'étanchéité (joint pâteux ou préformé, profilés en caoutchouc et de type compriband et des bandes adhésives ont augmenté en cours du chantier.
La commande des matériaux, comme le bois massif fabriqué en Autriche, les encadrements des murs de test fabriqués sur mesure et les pièces supplémentaires du puits canadien, a engendré un retard du chantier des quelques semaines. Ces matériaux sont encore trop peu utilisés sur des projets courants et pour ce projet demandés en petite quantité.

Au niveau de l’isolation du plancher bas et haut, nous avons renoncé à la solution «laine de bois » pour des raisons de garantie (avis technique).
Quelques difficultés pour la mise en place des cloisons en paille compressé ont été observées : leur grande taille et leur poids n’est pas comparable avec les cloisons de type placo-styl pour la manipulation.
Monomur bois massif, finition extérieur Mélèze.

Région centre Plan de la maison passive Pass*ILab Schéma de la maison passive Pass*ILab La façade sud est composée de 8 murs de test.

La façade sud est
composée de 8 murs
de test.

Machine compacte 3-en-1

La machine compacte
« 3-en-1 » du fabricant
allemand PAUL a été choisi
pour ses performances
adaptées au niveau de besoins
et au projet pédagogique.

Toiture végétalisée

La toiture végétalisée prévoit
un espace d’installation pour
les capteurs solaires
thermiques et photovoltaïques
qui sont relié avec le « noyau d’énergie ».

Mise en œuvre des produits d'étanchéité au niveau des menuiseries.

Mise en œuvre des produits d'étanchéité au niveau des menuiseries.

Test d'étanchéité à l'air avec porte soufflante

Test d'étanchéité à l'air avec porte soufflante

Monomur bois massif

Monomur bois massif, finition extérieur Mélèze

 
 
Lycée Gaudier-Brzeska / 40 avenue Denis Papin 45800 Saint-Jean de Braye / Tél. 02 38 22 13 50 / Fax 02 38 22 13 52 / Contact / Mentions légales